L\'atmosphère à l\'Université de Ouagadougou

Marche de l’ANEB : La réalité des faits

Suite à la demande de l'Association nationale des étudiants burkinabè (ANEB) d'organiser une marche ce vendredi 11 mars 2011 en vue de transmettre un message au directeur général de la police nationale, le maire de Ouagadougou tout en marquant son accord a invité les marcheurs à changer d'itinéraire afin d'éviter tout débordement au niveau de la zone commerciale. Il s'en est suivi un refus catégorique de l'ANEB. La substance des échanges entre les deux parties dans ces lettres ci-dessous.


Union Générale des Etudiants Burkinabé (UGEB)
Association Nationale des Etudiants Burkinabé (ANEB)

Le Président de l'Association Nationale des Etudiants Burkinabè (ANEB) A
Monsieur le Maire de la Ville de Ouagadougou

Ouagadougou, le 7 mars 2011

Objet : Organisation d'une marche le vendredi 11 mars 2011

Monsieur le Maire,

Nous avons l'honneur de vous informer que pour protester contre les tueries des élèves et Etudiants du Centre-Ouest, l'Association Nationale des Etudiants Burkinabè (ANEB)) organise une marche le vendredi 11 mars 2011, à partir de 7h 30 à l'Université de Ouagadougou, en vue de transmettre un message à Monsieur le Directeur Général de la Police Nationale (DGPN),

L'itinéraire de la marche est le suivant :

Université de Ouagadougou, Charles de Gaulle, Avenue du Burkina Faso, Avenue Houari Boumédienne, Avenue Aboubakar SANGOULE Lamizana, Avenue Président Thomas SANKARA, Avenue du Burkina Faso, Charles de Gaulle, Université de Ouagadougou.

Noms et Prénoms de trois responsables chargés de l'organisation de la marche :

1. FAYAMA Mahamadou (73 02 73 07)

2. ZOUGOURI Boureima (75 77 13 19)

3. BADO Prosper (76 487739)

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de notre considération distinguée.

Pour l'Association Nationale des Etudiants Burkinabè (ANEB)

Le Président
FAYAMA Mahamadou

------------------------

Le maire de la ville de Ouagadougou

A

Monsieur le Président de l'Association Nationale des Etudiants Burkinabé (ANEB) OUAGADOUGOU

Objet : Occupation de la voie publique

Monsieur,

J'accuse réception de votre correspondance du 7 mars 2011, par laquelle vous m'informez de l'occupation de la voie publique en vue d'organiser une marche le 11 mars 2011 à partir de 7 heures 30 minutes, selon l'itinéraire ci-après :

Université de Ouagadougou - Boulevard du Général Charles De Gaulle - Avenue du Burkina Faso - Avenue Houari Boumédienne - Avenue du Général Sangoulé LAMIZANA - Avenue du Président Thomas SANKARA - Avenue du Burkina Faso - Boulevard du Général Charles De Gaulle - Université de Ouagadougou.

Par la présente, J'ai l'honneur d'en prendre acte et de porter à votre connaissance qu'en principe, je ne vois aucun inconvénient à l'organisation de la marche sous réserve d'une révision de l'itinéraire prévu.

En effet, la partie de votre itinéraire allant de : Avenue Houari Boumédienne - Avenue du Général Sangoulé LAMIZANA - Avenue du Président Thomas SANKARA est telle qu'il existe de réels risques en raison de la nature commerciale et administrative de la zone à traverser. Je propose donc, que la remise de votre message se fasse au rond-point "Place de la Femme pour la Paix" juste avant l'Archevêché. Pour l'itinéraire "retour", vous pourrez reprendre l'Avenue de la Paix- l'Avenue Yateng Naaba Tigré- l'Avenue BABANGUIDA Ibrahima - le Boulevard du Général Charles De Gaulle- Université de Ouagadougou.

En conséquence, je vous invite à prendre toutes les dispositions nécessaires pour le maintien de l'ordre et de la sécurité publique conformément aux dispositions légales en la matière, notamment celles de la loi n°022/97/ AN du 21 octobre 1997, portant liberté de réunion et de manifestation sur la voie publique et de son modificatif n°026-2008/AN du 08 mai 2008, portant répression des actes de vandalisme commis lors des manifestations sur la voie publique.

Veuillez croire, Monsieur le Président, à l'assurance de ma considération.

Pour le Maire et par délégation
Le Secrétaire Général
Sébastien KIMA
Chevalier de l'Ordre de Mérite Burkinabé

-----------------------------

Union Générale des Etudiants Burkinabé (UGEB)
Association Nationale des Etudiants Burkinabè (ANEB) Section de Ouagadougou

Le Comité Exécutif de l'ANEB
A
Monsieur le Maire de la ville de Ouagadougou

Ouagadougou, le 10 Mars 2011

Objet : Votre lettre n° 2011-590/CO/SG/DAG/SAA

Monsieur,

Nous accusons réception de votre lettre ci-dessus référencée par laquelle vous accordez notre marche sous réserve de la modification de l'itinéraire que nous avons initialement prévu.

Par la présente, nous avons l'honneur de vous informer que nous sommes prêts à remettre notre message au rond-point "place de la femme pour la paix" Cependant, nous tenons à maintenir l'itinéraire que nous avons arrêté dans notre correspondance du 7 Mars 2011.

Vous en souhaitant bonne réception, veuillez recevoir, Monsieur le maire, l'expression de notre considération.

Le Président,
FAYAMA Mahamadou
Tél. : 73 02 73 07

---------------------------

Le Maire de la ville de Ouagadougou

A

Monsieur le Président du Comité Exécutif de l'ANEB OUAGADOUGOU

Objet : Votre lettre du 10 mars 2011

Monsieur,

J'accuse réception de votre lettre de ce jour par laquelle vous m'informez de votre décision de remettre votre message au rond-point "place de la femme pour la paix" ainsi que je vous l'ai suggéré et vous en remercie.

Cependant, vous avez manifesté aussi votre volonté de maintenir l'itinéraire que vous aviez initialement prévu d'emprunter pour votre marche malgré ma réserve clairement exprimée dans ma correspondance n°2011-590/CO/SG/DAG/SAA du 10 mars 2011, réserve dictée par des risques évidents de dérapage sur ce tronçon.

Du reste, les textes sur la liberté de manifestation sur la voie publique disposent que l'autorité qui reçoit la déclaration peut faire connaître ses observations et peut si les circonstances l'exigent déclarer la manifestation interdite.

Cependant, comme vous pourrez le constater, ayant noté votre volonté de respecter les textes, je manifeste la même volonté en vous réitérant que je ne vois aucun inconvénient à l'organisation de ladite marche. Ainsi donc comme je l'avais déjà indiqué, je réaffirme que l'itinéraire allant de : Avenue Houari Boumédienne - A venue du Général Sangoulé Lamizana - Avenue du Président Thomas SANKARA présente des risques qu'il nous faut coûte que coûte travailler à éviter et c'est pourquoi je maintiens la proposition contenue dans ma précédente lettre.

Veuillez croire, Monsieur le Président, à l'assurance de ma considération.

Pour le Maire et par délégation
Le Secrétaire Général
Sébastien KIMA
Chevalier de l'Ordre du Mérite Burkinabè


Sidwaya



11/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres